CONTENTS




KINDLY
SUPPORTED BY










Préface
La tuberculose est une des plus anciennes maladies infectieuses et a été décrite pour la première fois au IIIème siècle avant J.-C. par un médecin chinois. Le progrès fut rapide ces dernières années et actuellement nous connaissons des détails sur la cause de la maladie, son mode de transmission et son traitement.

Malgré le fait que tant de siècles sont passés depuis la découverte de la tuberculose, la maladie existe jusqu’à ce jour. Même de nos jours beaucoup d’enfants sont atteints de tuberculose, ce qui a contraint notre Clinique à instituer un cabinet de consultation antituberculeux afin de diagnostiquer avec plus de précision et de mieux traiter la maladie. Le cabinet en question a été fondé en 1980 par le professeur adjoint M. Panagiotis Spyridis. Depuis lors et jusqu’à ce jour ont été enregistrés 3.500 cas d’enfants présentant une primo-infection tuberculeuse ou atteints de la maladie. En outre, pendant ces consultations ont été examinés plus de 10.000 enfants présentant une fausse dermo-réaction positive due à une infection par des mycobactéries de l’environnement ou au vaccin BCG. Enfin, plusieurs enfants présentant des complications dues au vaccin BCG ont été examinés.

D’ailleurs, outre la consultation des enfants ci-dessus mentionnés, le cabinet antituberculeux reçoit quotidiennement des appels par des médecins, des infirmières et des patients pour des conseils au sujet de la tuberculose.

Divers entretiens avec les pédiatres, les infirmières et les parents ont rendu clair que le contrôle pré- symptomatique est indispensable; ainsi, depuis 1990 nous avons tous pris conscience de la nécessité de ce contrôle. En d’autres termes, je dirais que ce cabinet est devenu un centre de référence de la tuberculose pour toute la Grèce.

Nous avons constaté ces dernières années que 47% des patients atteints de tuberculose sont des enfants d’immigrés dont les parents ne parlent pas bien le grec, ce qui rend la collaboration difficile. Certains arrêtent le traitement, d’autres ne reviennent pas pour le contrôle des effets secondaires des médicaments et d’autres ne cherchent pas le foyer de l’infection etc. parce qu’ils ne comprennent pas le problème.

Pour cette raison, il a été décidé d’imprimer cette brochure dans plusieurs langues afin que chaque patient puisse recevoir les instructions dans sa langue maternelle.

Cette initiative constitue l’expression de notre intérêt pour tous les enfants malades indépendamment de leur race ou de leur origine. Cet amour et le sens de responsabilité du chef du Secteur, professeur M. Panagiotis Spyridis, sont dignes de félicitations et je suis persuadé qu’ils contribueront au diagnostic opportun et au traitement de la tuberculose, y compris chez les minorités habitant notre pays. Il seraitsouhaitableaussi que cette initiative soit imitée par les spécialistes d’autres maladies ainsi que par d’autres pays.

Andreas Konstantopoulos
Professeur de Pédiatrie

Chers parents,
Cette brochure a pour objet de vous informer sur des questions concernant la tuberculose infantile. A travers ces quelques lignes nous tâcherons de vous donner en termes simples des notions sur la cause de la tuberculose, le mode de transmission, la gravité de la maladie, le diagnostic, le traitement, le succès de l’intervention thérapeutique, etc. Nous sommes persuadés que de cette manière nous bénéficierons de votre aimable collaboration pour obtenir le résultat idéal.

Le cabinet antituberculeux de la 2ème Clinique de Pédiatrie de l’Université d’Athènes fonctionne tous les jeudis de 09h00 à 13h00 à l’Hôpital Pédiatrique «P. & A. Kyriakou», à Goudi. Il a été fondé l’an 1980 et jusqu’à ce jour il a prêté ses services à 3.500 enfants avec problèmes de tuberculose.

Les consultations sont encadrées des pédiatres Maria Tsolia, Anna Gelesmé, Pipina Bonou, Mina Valianatou et moi-même et fonctionnent à l’aide du professeur et des élèves de l’École de Santé Publique.

Pour nous, il n’y a aucune importance si l’enfant réside en Grèce de manière permanente ou temporaire, légalement ou illégalement. Nous sommes à votre disposition pour vous aider, avec toute l’influence dont nous disposons, à résoudre tout problème lié directement ou indirectement avec l’examen et le traitement de votre enfant.

Si vous avez des questions à poser, vous pouvez nous contacter au numéro 210 7726448 tous les jeudis de 9h00 à 13h00. Contactez de préférence le médecin qui a traité votre cas dont le nom est inscrit sur votre carte. En cas d’urgence, en dehors du jeudi, vous pouvez me contacter pendant les heures ouvrables au numéro 210 7726348.

Amicalement

Panagiotis Spyridis
Professeur Adjoint de Pédiatrie

Qu’est ce que la tuberculose?
La tuberculose est une maladie infectieuse aussi ancienne que l’homme. Elle peut atteindre tous les organes de l’homme et, parmi les maladies infectieuses, elle est responsable pour le plus grand nombre de décès annuellement. Chaque année, 3 à 4.000.000 de personnes en meurent dont 500.000 sont des enfants.



Malgré les moyens dont dispose actuellement la science médicale, la tuberculose se présente depuis l’an 1985 plus menaçante dans le monde entier. Les régions qui ont un problème

plus grave avec la tuberculose sont l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine, les Républiques de l’ex-Union Soviétique, ainsi que la plupart des pays de l’Europe de l’Est. Le transport de la tuberculose vers les pays développés se fait internationalment à travers l’immigration de personnes lesquelles sont soit déjà malades, soit ont été contaminées dans leur pays et manifestent la maladie dans le pays d’accueil où ils travaillent.

Les mauvaises conditions de vie, le travail dur, la mauvaise nutrition, le stress psychologique de l’abandon de son pays et l’effort d’adaptation à la nouvelle «patrie» constituent des facteurs favorables au développement de la tuberculose chez l’homme adulte.

La cause et la transmission de la tuberculose
La tuberculose n’est pas une maladie héréditaire, mais elle est due à un microbe dit mycobactérie de la tuberculose ou bacille de Koch. C’est un microorganisme qui se multiplie très lentement et c’est pour cette raison que la maladie ne se manifeste pas immédiatement après l’infection, comme c’est le cas avec les autres microbes, mais bien après. Il vit pendant quelques heures sur le sol ou sur le plancher de la chambre ou sur les ustensiles ménagers (couverts, assiettes), mais l’infection se fait à 98% via les poumons par l’inhalation de gouttelettes projetées par le malade adulte.



L’infection des enfants se fait toujours par un adulte atteint de tuberculose qui projette un grand nombre de microbes par la toux, le chant, l’éternuement ou le discours. Les chambres fermées, sans soleil et sans ventilation constituent le lieu idéal pour l’infection d’un enfant.

Le 75% des enfants sont infectés par des personnes de leur milieu familial (parents, grands-parents, oncles, tantes, etc.) et le 25% restant sont infectés occasionnellement par des amis, des visiteurs, dans les moyens de transport, etc.

Les enfants atteints de tuberculose ne transmettent pas la maladie, donc il n’y a pas besoin de mesures de protection des autres enfants avec qui les enfants malades peuvent jouer, manger et dormir. Le médecin attirera votre attention sur les cas infimes où un adolescent peut transmettre la tuberculose.

Du moment de l’infection jusqu’à la tuberculose
Après l’infection de l’enfant, la procédure de l’implantation du microbe dans l’organisme dure 11 à 12 semaines. Cela est vérifié par le test positif de la peau (mantoux) qui est fait à la main de l’enfant. Le résultat positif est une plaque dure rouge qui se forme sur le point de l’injection 48 à 72 heures plus tard et dont les dimensions

sont égales ou supérieures à 1 cm. La maladie peut se manifester chez l’enfant dans les mois ou dans les années qui suivent. Cependant, si on ne procède pas au traitement préventif approprié, le danger restera pendant toute la vie. Les enfants infectés à un âge inférieur à 5 ans et surtout inférieur à 12 mois courent un grand risque de manifester la tuberculose,et voire les manifestations graves de la maladie, telles que l’atteinte du système nerveux (méningite), la forme disséminée (forme miliaire) ou l’atteinte des os et des reins. Heureusement, ces formes de tuberculose ne représentent en Grèce que le 6% des cas. Le 94% restant concerne les poumons et les ganglions des poumons.

Lorsque la maladie concerne les poumons, les symptômes peuvent être une fièvre habituellement petite qui dure plus d’une semaine, une toux légère, l’anorexie, la fatigue facile et une faible perte de poids, soit des symptômes rencontrés dans plusieurs maladies. Plus du 50% des enfants ne présentent pas des symptômes, à l’exception des nourrissons qui sont symptomatiques presque dans leur ensemble.

Le diagnostic se fait par le test de la peau (mantoux), la radio du thorax et la découverte d’un adulte atteint de tuberculose dans le milieu de l’enfant.

La recherche du sujet atteint de tuberculose qui a infecté l’enfant
Cette recherche doit être effectuée de manière particulièrement appliquée et méthodique, donc l’assistance des parents nous est indispensable. Si l’on tient compte du fait qu’un sujet atteint de tuberculose peut transmettre la maladie 6 à 8 mois avant de manifester des symptômes, il faut que tous les adultes soient examinés par une radio du thorax et les adolescents par le test de mantoux et une radio. Tous les enfants proches de l’enfant infecté ou malade doivent subir le test de mantoux et ceux qui auront un résultat négatif doivent pratiquer le test 3 mois après, parce qu’il est possible qu’ils aient été infectés par la même source mais ultérieurement. La recherche du foyer constitue une action importante dans le cadre de la lutte contre la tuberculose et elle vise à bloquer la transmission, à prévenir l’infection des enfants et à aider le malade lui-même. Outre les personnes du milieu familial, nous contrôlons aussi les amis et les proches qui ont un contact étroit avec l’enfant. Les personnes les plus sensibles sont les adultes présentant des problèmes respiratoires ou cardiologiques, les diabétiques, les sujets ayant subi une intervention chirurgicale à l’estomac, souffrant de cancer et surtout ceux qui sont atteints du SIDA. Vous devez nous informer sur toute manifestation pour nous permettre de vous conseiller sur les mesures à prendre. Le traitement immédiat des adultes atteints de tuberculose conduit généralement à l’interruption de la transmission au bout de 2 ou 3 semaines.



Il faut souligner que la tuberculose ne constitue pas une raison de rapatriement obligatoire de l’immigré qui réside dans le pays avec un permis de séjour. Les soins offerts par les services de santé n’ont d’autre but que le traitement.

Prophylaxie et traitement
Aussi bien le traitement prophylactique de l’enfant qui a été contaminé que le traitement de l’enfant malade se fait par des médicaments. Nous disposons de médicaments très efficaces qui ont très peu d’effets secondaires chez les enfants.



Nous choisissons des combinaisons de médicaments ne mettant pas en danger la santé de l’enfant et nous tentons de limiter la durée du traitement à la période strictement indispensable. Les médicaments sont administrés tous ensemble, selon nos instructions. Certains enfants ont des difficultés pour prendre des médicaments et ne sont pas contents. Finalement, ils sont tous persuadés de prendre leurs médicaments et cela dépend pour beaucoup de la capacité des parents et de leur persistance de convaincre l’enfant. Si vous avez un problème, nous vous prions de nous contacter. N’apportez aucun changement dans la combinaison ou dans la quantité des médicaments qu’après avoir demandé notre avis. Dans les rares cas où l’enfant vomit après l’administration des médicaments, il a des nausées ou présente une éruption de la peau, contactez- nous. Si, lors de votre entretien avec nous, vous auriez oublié de nous dire que l’enfant prend de manière permanente certains autres médicaments, nous vous prions de nous en informer. Tandis que l’application rigoureuse des instructions conduit à la cure complète de l’enfant et à la protection de son avenir du moins en ce qui concerne la tuberculose, le traitement non rigoureux est pire que le non-traitement. Le microbe s’habitue aux médicaments, lorsque ceux-ci ne sont pas correctement utilisés et par conséquent le traitement est beaucoup plus difficile.

Ce qui est aussi important - sinon plus - est l’application rigoureuse des instructions des médecins lorsqu’il s’agit du traitement des adultes. C’est pour cette raison que nous vous prions à les encourager à suivre les dites instructions très rigoureusement.

Toutes les formes de tuberculose peuvent être complètement guéries à condition que le traitement soit prescrit par des médecins spécialistes et que les malades s’y conforment.

La vie de l’enfant au cours de la prophylaxie ou du traitement
A l’exception des cas graves, qui sont rares et pour lesquels nous vous donnerons des instructions spéciales, pendant toute la durée du traitement médical l’enfant vit normalement comme avant l’apparition de la maladie. Il mange, il dort, il joue et il fait du sport comme il en a l’habitude.



  • S’il tombe malade d’une autre maladie quelconque, il pourra prendre des médicaments sans interrompre le traitement de la tuberculose. S’il présente une maladie grave, nous vous prions de nous en informer.
  • Le programme des vaccins de l’enfant, à l’exception de celui de la tuberculose (BCG), n’est pas interrompu. Au cas où il y aurait besoin d’interrompre le programme des vaccins pendant 1 ou 2 mois, nous vous l’indiquerons.
  • Tâchez d’être ponctuels à votre rendez-vous, dont la date et l’heure sont inscrites sur la carte blanche que nous vous avons remise et d’emmener toujours les radios précédentes, si vous en avez.
  • Vous n’avez pas besoin de prendre un rendez-vous à l’Hôpital pour votre prochaine consultation; le rendez-vous est inscrit sur votre carte.
  • Si vous n’avez pas bien compris une de nos instructions, n’hésitez pas à nous demander des explications jusqu’à ce qu’elle devienne parfaitement claire.
  • Si le temps pris pour visiter nos consultations vous cause un problème à votre travail, nous vous prions de l’indiquer à votre arrivée pour bénéficier d’une priorité.
  • Enfin, si vous avez un problème pour vous procurer les médicaments de votre enfant, nous vous prions d’en faire part au médecin traitant de votre enfant pour essayer de trouver une solution.

  • Le vaccin contre la tuberculose (BCG)
    Les complications du vaccin ne sont pas graves; il peut y avoir une petite ulcération qui persiste et qui est maintenue pendant plus de 6-7 semaines ou un gonflement des ganglions de l’aisselle ou de la base du cou vers le côté du vaccin. Toutefois, nous vous signalons que c’est un vaccin qui n’offre pas une protection complète comme les autres vaccins. Un enfant vacciné peut être atteint de tuberculose et pour cette raison, s’il y a un adulte atteint de tuberculose dans votre entourage, il faut contrôler aussi les enfants vaccinés.

    Protection de l’enfant qui est entré en contact avec un foyer de tuberculose
    Cette instruction concerne les enfants qui sont entrés en contact avec un malade contagieux et dont le test de la peau (mantoux) s’est révélé négatif.

    Ne vous précipitez pas pour faire immédiatement un vaccin BCG parce que l’enfant doit être examiné de nouveau en consultation dans 3 mois. Pendant cette période, nous devrons lui prescrire un traitement prophylactique. Le taux de protection de ce traitement prophylactique est d’environ 65% et il faut qu’il soit suivi systématiquement par l’enfant. Il va de soi que l’enfant doit être éloigné du foyer infectieux aussi longtemps que cela sera jugé nécessaire par les médecins traitants du malade adulte.

    Nous vous remercions de votre collaboration

    Images from Greece...